Dans le premier article, je vous parlais de l’aspect multi-tâches du métier de communicant. Et encore je ne vous ai pas tout dit. Ici, je voudrais revenir sur l’aspect presse/influenceurs qui prend une place importante et cela de façon croissante. Pourquoi ?

Aujourd’hui, on peut différencier plusieurs catégories quand on parle de « presse ». Je vais rester sur le secteur du comics que je connais bien. Il y a tout d’abord les sites spécialisés, je vais citer notamment l’excellent ComicsBlog  qui fait un travail remarquable. Nous avons aussi les youtubeurs qui, à leur manière, utilise la vidéo pour traiter des informations relevant du comics comme le magnifique barbu Commis des Comics et son JT des Comics. Sur Instagram, il y a les influenceurs qui sont désormais une arme de prédilection pour certaines maisons d’éditions comics, je pense à Urban Link qui a récemment publier une annonce pour trouver des influenceurs comics afin de traiter de leurs romans graphiques (que je conseille par ailleurs !). Ce type de « presse » est très particulier et varie. On peut avoir des influenceurs avec un nombre d’abonnés dit bas (autour de 1000 abonnés) mais avec une communauté présente et engagente qui peut intéresser. On va avoir aussi des influenceurs plus conséquents qui vont utiliser les story ou le format IGTV pour promouvoir. C’est désormais une nouvelle relation presse qui se construit avec des contacts fréquents et une confiance qui s’installe.

Bien entendu, la relation presse ne s’arrête pas là. De nombreux autres acteurs rentrent en jeux. Et il est important qu’avec chacun, un communiqué de presse soit écrit. Il permettra de compiler toutes les informations les plus importantes à transmettre à la personne chargé d’en parler. Un article autour du CP sera fait avec plus de détails et de précisions, mais sachez qu’il est un indispensable.

Bien que le métier de communicant est lié aux réseaux sociaux, il dépasse les frontières en établissent des liens et un carnet d’adresses dès plus utiles pour ses clients. C’est notamment pour cela que l’un de mes clients The Last Shinobi me contacte pour ces deux dernières campagnes ulules.

Je reviendrais plus en détail dans la manière de voir la presse aujourd’hui et comment l’utiliser à votre échelle sans être une attachée de presse !